Le dessin et la psychothérapie d’enfants présentant des vulnérabilités de nature psychotique : illustration clinique.

Le dessin est une expression graphique des capacités de représentation mentale de l’enfant. À travers ses dessins, l’enfant exprime ses craintes, ses angoisses et ses satisfactions de façon symbolique. L’emploi des dessins en contexte de psychothérapie s’avère particulièrement pertinent lorsque l’enfant utilise peu ou pas la parole pour s’exprimer. Le dessin permet d’établir un langage entre l’objet (contenu du dessin), le sujet (enfant) et l’observateur (psychologue), tout en offrant un support visuel sur lequel l’enfant peut coucher son monde fantasmatique. Ce dernier devient ainsi réel et tangible, sans pour autant représenter la réalité concrète de l’enfant. Cet article vise à montrer, à l’aide de quelques exemples, l’usage pouvant être fait des dessins dans les contextes d’une évaluation psychologique et d’une psychothérapie. Les dessins d’un jeune présentant des vulnérabilités de nature psychotique sont présentés et discutés à la lumière des éléments historiques et contextuels, des conflits intrapsychiques, des angoisses et des ressources psychologiques de l’enfant. Les auteurs illustrent également le travail thérapeutique réalisé autour des angoisses archaïques de morcellement, d’anéantissement et de persécution qui se sont manifestées massivement dans le transfert de l’enfant. Des considérations théoriques et cliniques relatives à la psychothérapie d’enfants présentant une organisation de la personnalité psychotique sont aussi exposées.