Jeu, trauma complexe et travail d’élaboration psychique du jeu traumatique : illustration clinique

Le jeu est considéré par plusieurs auteurs comme étant le moyen privilégié utilisé par l’enfant pour mettre en scène, représenter et communiquer ses conflits intrapsychiques et ses difficultés relationnelles, de même que pour libérer ses fantasmes inconscients, et élaborer et moduler les angoisses liées à ces fantasmes. Les situations de négligence et de maltraitance au sein des premières relations significatives de l’enfant peuvent entraver le développement de sa capacité de symbolisation. Les abus physiques et sexuels vécus pendant l’enfance peuvent également provoquer une perte temporaire de la capacité de l’enfant à jouer et à faire semblant. Une autre conséquence est la présence de jeux et de thèmes traumatiques liés à la répétition littérale et compulsive des traumas. Cet article présente le travail de psychothérapie effectué auprès d’une jeune fille ayant vécu de multiples traumas avant l’âge de 3 ans. L’histoire de vie de l’enfant ainsi que sa situation de placement sont d’abord présentées. Ensuite, les différents jeux et thèmes symboliques et traumatiques sont illustrés à l’aide d’exemples cliniques. Les auteurs distinguent les jeux traumatiques des jeux abréactifs, ces derniers constituant une expression plus modérée de l’impact des traumas. Enfin, certaines attitudes et stratégies thérapeutiques visant l’élaboration psychique des traumas vécus par l’enfant sont discutées.