Le processus pubertaire ouvre des remaniements importants dans la construction
identitaire, sur le fond des remaniements narcissico-objectaux à l’adolescence. Les violences
sexuelles à l’adolescence peuvent être considérées comme un marqueur d’une faillite des
réaménagements pubertaires, dans le contexte de l’actualisation traumatique d’un narcissisme
blessé. Après l’exposé de perspectives théoriques sur l’identité dans son rapport au narcissisme,
la présentation du traitement psychanalytique d’un adolescent permet d’aborder les enjeux d’une
identité en souffrance.

Mots clés : identité ; adolescence ; narcissisme ; violences sexuelles ; traumatisme.

The process of puberty opens up significant changes in the construction of identity, on
the background of the changes of the narcissistic-object during adolescence. Sexual violence in
adolescence can be considered as a marker of a failure of puberty rearrangements, in the context
of the traumatic re-actualization of an injured narcissism. Following the presentation of
theoretical perspectives on identity in its relation to narcissism, the presentation of the
psychoanalytic treatment of teenagers allows for a clarification of the stakes at play in a suffering
identity.

Key words: identity; adolescence; narcissism; sexual violence; trauma.

Samuel Pereg nous a quittés. Il est décédé le 3 mai 2018 à Montréal. Professeur de 1970 à 1994, année à laquelle il a pris sa retraite de l’UQAM, pionnier au Département de psychologie, il a fait partie de ses fondateurs et de ses personnalités marquante.

Il s’agira, dans cette contribution, de mettre en « écho » les théorisations psychanalytiques et les dramatisations artistiques autour des expressions pathologiques de la jalousie. Des romans, des nouvelles, des pièces de théâtre et des films, anciens ou contemporains, mettront à l’épreuve les conceptualisations issues des textes fondateurs de Freud et Lacan sur ce sujet. Dans un premier temps sera exploré le désir jaloux à enjeu objectal en traversant le complexe d’Œdipe bisexué, la rivalité au féminin et les tendances d’infidélité généralisées que le paranoïaque, figure élective de la jalousie, perce à jour par sa capacité de lire dans l’inconscient de l’autre. Dans un deuxième temps sera abordée la tension préœdipienne à enjeu spéculaire, dont le prototype est le complexe d’intrusion fraternel, sous-tendu par la fascination idéalisante et l’extranéité aliénante du désir de l’Autre. Enfin, dans une troisième partie, la jalousie sera appréhendée en tant que pathos mixte mélangeant la souffrance et le plaisir susceptible de s’accroître sans limite et d’atteindre la jouissance mythique de l’Autre. En guise de conclusion seront opposées la jalousie métabolisée par le transfert analytique et la rivalité naturellement exacerbée chez l’artiste.

Cet article vise à illustrer les concepts psychanalytiques d’appropriation subjective, de symbolisation, de culpabilité primaire et d’entrejeu psychothérapique à travers une vignette clinique. Ces concepts s’appuient sur la pensée de plusieurs auteurs dont principalement Freud, Winnicott et Roussillon. Je ferai d’abord un bref résumé théorique des notions précédemment mentionnées. Ensuite, j’illustrerai chacun de ces concepts à travers une même vignette clinique. Concernant la patiente présentée, elle a été suivie par l’auteur dans un service hospitalier en clinique externe de psychiatrie. Certaines modifications ont été apportées afin de préserver l’anonymat de la patiente.

Chapeauté par l’Association des psychothérapeutes psychanalytiques du Québec depuis 2001, le cinéclub « psy » est depuis sa fondation l’occasion d’une réflexion sur les notions et le cadre psychanalytiques, le cinéma et les rapports de continuité ou de rupture entre les deux. Cet article cherche à explorer deux dimensions qui paraissent lier psychanalyse et cinéma, à savoir le rêve et le montage. D’une part en effet, contrairement à l’idée selon laquelle le cinéma est aliénant et constitue « le divan du pauvre », on peut faire le pari que quelque chose du travail de l’inconscient se met en marche en raison de la parenté entre film et rêve. D’autre part, on peut aussi voir un rapprochement entre cinéma et psychanalyse à travers le thème de la construction-reconstruction analytique, qui procède par choix, coupes et arrangements, caractéristiques du montage. Qu’elles soient rigoureusement psychanalytiques ou non, ces soirées inaugurées il y a 15 ans ont été et continuent d’être un vecteur de réflexion, de recherche et de découvertes.

En quittant sa terre natale pour poser ses pas sur le sol d’un pays étranger, le sujet se trouve fragilisé. Le regard que les autochtones portent sur lui induit une impression d’inquiétante étrangeté. En appui sur l’illustration fournie par la nouvelle Amok de Stefan Zweig (1922), cet article décrit comment les bouleversements engendrés par la migration induisent un affaissement du Moi. Les auteurs montrent qu’en s’éloignant de ses repères, les assises narcissiques de l’individu se fragilisent, au point de vivre parfois une expérience de persécution.