Bouquinerie

L’autodestruction du mouvement psychanalytique

Juil 20, 2015 Revue Filigrane

Dans ce livre au titre provocateur, Sébastien Dupont – dont certains lecteurs connaissent sans doute les travaux sur l’adolescence, notamment – convie les psychanalystes à un questionnement sur leur avenir, mais cette fois, sous forme d’une interrogation de l’intérieur, plutôt que réactionnelle. Dans un style à la fois fluide et percutant, ce psychologue clinicien d’orientation psychanalytique pose un regard critique particulièrement fondé et documenté, sur la situation actuelle de la psychanalyse française, citant au passage plusieurs auteurs-psychanalystes qui récemment, se sont attardés à cette question fondamentale.

Les lecteurs retiendront cette place pour une psychanalyse du 21ième siècle, qui actualiserait paradoxalement certains paris de Freud – de fait, la psychanalyse ne saurait se construire en vase clos ! Le maintien des échanges avec les autres sciences, sociales et humaines en particulier, demeure un premier défi à relever. Alors qu’en second lieu, il est inconcevable d’ignorer à quel point le devenir du statut de cette discipline est tributaire de la reconnaissance et de la légitimité que seuls les psychanalystes (ou les cliniciens d’orientation psychanalytique) peuvent, au final, sauvegarder.

Un livre à lire, donc, pour ne pas s’endormir… sur son divan !

Sophie Gilbert
Rédactrice en chef