Dans cette entrevue pour la revue Filigrane, Mme Louise Mercier (psychologue et psychanalyste) s’entretient avec Mme Catherine Chabert (psychologue et psychanalyste, Paris), de passage au Québec dans le cadre d’une journée clinique organisée par la Société psychanalytique de Québec. Mme Chabert nous fait part de la richesse et de la diversité de son parcours, ainsi que des rencontres qui l’ont menée à la psychanalyse. La discussion aborde entre autres le thème des constructions de l’Œdipe et celui du « féminin pur » chez Winnicott. Pour conclure, Mme Charbert nous présente son nouvel article sur « L’amour maniaque » (Revue Française de psychanalyse) et surtout son dernier livre intitulé La jeune fille et le psychanalyste (Dunod, 2015) qui, à travers le prisme du transfert, aborde la spécificité des cures d’adolescentes.

 

De passage à Montréal à l’occasion du Congrès des psychanalystes de langue française, la psychanalyste Laurence Kahn (Association psychanalytique de France) a accepté d’accorder une entrevue à Jacques Mauger, pour la revue Filigrane. Intitulée Quelle psychanalyse dans ce siècle ?, cette entrevue a été réalisée le 29 mai 2014.
Cette entrevue a été l’occasion, pour Laurence Kahn, de faire le pont entre ses réflexions de 2001 contenues dans L’écoute de l’analyste, et celles de son dernier livre, Le psychanalyste apathique, paru en 2014. Trois fils rouges analogiques ressortent de ce propos dense, avec en toile de fond l’incontournable tragique de la vie humaine :

  • son propre parcours : de l’helléniste, disciple de Jean Pierre Vernant, à l’analyste, disciple de Freud ;
  • la pensée de Freud : du neurologue, au penseur de la psychanalyse ;
  • la psychanalyse française, et ses divergences avec la psychanalyse américaine.

Par le détour de ces différentes trajectoires, des concepts fondamentaux de la psychanalyse sont amenés, discutés : les vecteurs de la transformation, la posture de l’analyste (de la neutralité bienveillante à l’acceptation inconditionnelle), etc.
Un entretien à entendre, écouter, méditer…

De passage à Montréal à l’occasion du Congrès des psychanalystes de langue française, la psychanalyste Viviane Chetrit-Vatine (Société psychanalytique d’Israël) a accepté d’accorder une entrevue à Élie Battat, pour la revue Filigrane. Intitulée Aux origines de l’éthique ? Le féminin maternel chez tout humain, cette entrevue a été réalisée le 29 mai 2014.

De passage à Montréal à l’occasion du Congrès des psychanalystes de langue française, le psychanalyste Mikel Zubiri (Association psychanalytique de Madrid) a accepté d’accorder une entrevue à Bernadette Tanguay, pour la revue Filigrane. Intitulée La psychanalyse en Espagne. Vision d’un psychanalyste psychosomaticien œuvrant auprès de patients atteints de cancer, cette entrevue a été réalisée le 29 mai 2014.

Le psychanalyste Jean-Charles Crombez a inauguré le colloque Qu’est la psychanalyse devenue ? organisé par la revue Filigrane par une mise en scène étonnante, au cours de laquelle il semblait exprimer par son corps muet la part de souffrance indicible du patient. M. Crombez a ensuite partagé son expérience clinique en milieu hospitalier et a démontré comment certaines rencontres fortuites avec les patients, en dehors d’un cadre thérapeutique conventionnel, peuvent basculer dans une écoute psychanalytique. Cette conférence a eu lieu le 16 novembre 2013 à l’Université du Québec à Montréal.

Invité par la Maison St-Jacques lors du colloque de son 40ème anniversaire, le psychanalyste Roland Gori, membre d’Espace analytique , président de l’Association Appel des appels, a accepté d’accorder une entrevue à Laurence Branchereau pour la revue Filigrane. Il y retrace son parcours comme psychanalyste et les grandes lignes des réflexions développées dans ses écrits, dont le plus récent « La fabrique des imposteurs » paru en 2013 , cette entrevue a été réalisée le 15 avril 2013.