Que reste-t-il de la sexualité infantile à l’heure d’une normopathie généralisée ?

Comment les manifestations de la sexualité infantile sont-elles aujourd’hui perçues à l’aune d’une normopathie qui affecte tant le secteur du soin que la cellule familiale ? À partir d’un élargissement d’un concept clinique développé par J. McDougall et de sa pratique, autant en institution qu’en cabinet, l’auteur propose d’aborder les difficultés des enfants à exister en tant que tels dans un contexte sociétal d’hypernormalisation.