Premières consultations et symbolisation primaire

L’auteur souligne l’importance des conditions à respecter pour l’émergence d’un travail de symbolisation. La question de la symbolisation primaire et des carences qui ont pu l’accompagner dans les premières rencontres avec l’objet devient le socle à partir duquel les questions du cadre et de transfert sont évoquées. Le registre de la matrice de contact et la fonction du répondant sont alors tout particulièrement étudiés, en tant qu’ils représentent des outils précieux pour prendre en compte l’impact du rapport à la temporalité au décours de la dynamique psychothérapique : l’émergence d’un travail de symbolisation ne peut se réaliser sans la confrontation de rythmes que le fait institutionnel est en mesure de contenir, fonction complémentaire à la dynamique d’appropriation subjective engendrée par la situation analytique.

 

Vincent Cornalba, psychologue et psychothérapeute psychanalytique, Chargé de cours à l’UFG Sciences Humaines Cliniques, Université Paris 7 Denis-Diderot, et Maître de conférences en psychologie au Département « Carrières Sociales » de l’IUT de Bobigny. Membre du comité de lecture de la revue L’autre, les travaux de Vincent Cornalba portent prioritairement sur la clinique de l’adolescence et les enjeux identitaires.