Les conflits suscités par la rencontre clinique avec l’altérité culturelle et leurs effets sur le contre-transfert

La rencontre avec « l’autre étranger » suscite souvent des réactions qui, en clinique, peuvent se manifester au travers de ce qu’on appelle le contre-transfert culturel. Le présent article a pour objectif d’identifier quelques formes de contre-transfert culturel fréquemment représentées chez les participants de cette recherche (sept psychologues d’approche psychodynamique) et porte spécifiquement sur ses formes les plus conflictuelles, voire potentiellement problématiques. Les participants ont été rencontrés à deux reprises. Lors de la première entrevue, il leur a été demandé de commenter des dessins d’enfants de différentes origines. Lors de la suivante, ils ont été questionnés sur leur pratique en situation interculturelle. L’analyse qualitative des données a mené à l’identification de trois formes de contre-transfert culturel : la réticence à considérer l’origine des patients, le malaise autour des inégalités ethno-raciales et un ressenti de colère ou le sentiment d’être heurté par certaines attitudes de patients appartenant à une minorité culturelle. Des hypothèses explicatives de ces résultats et une réflexion sur les conditions permettant de dépasser certaines formes de contre-transfert culturel plus problématiques sont proposées dans la discussion.