Les cliniques psychanalytiques : comment échanger collectivement ?

À travers l’histoire du Centre Victor Smirnoff, le texte soulève la question, spécifique aux institutions cliniques de psychanalyse, de la construction de lieux et de modalités d’échanges collectifs autour de l’intimité transférentielle et contre-transférentielle des rencontres et des traitements qui s’y déroulent. Ces modalités d’échanges inter-analytiques, au sein de l’institution et avec le reste de la communauté analytique, pourraient donner à voir « le style » de chaque institution. S’y liraient l’histoire de la création et de l’évolution de chaque centre, les convictions théoriques de leurs fondateurs et/ou de leurs directeurs ainsi que leurs transferts sur la psychanalyse tout autant que les restes transférentiels de leurs propres parcours psychanalytiques.

Anne Homer-Koffi, psychiatre, psychanalyste membre de l’Association psychanalytique de France (APF), Anne Homer-Koffi a été médecin-chef responsable du Centre Victor Smirnoff jusqu’en 2018. Elle a été médecin référent pour un projet d’hébergement thérapeutique pour adolescents (CHS Sainte-Anne), ainsi que pour un centre d’accueil jeunes adultes (18- 24 ans) et d’une consultation d’ethnopsychiatrie.