Eraserhead – Commentaire de Louis Pinard

Film surréaliste à la manière d’un Luis Bunũel, ce film met en scène, comme dans un rêve, Henry Spencer, qui tente de survivre à l’environnement industriel et oppressant où il vit avec sa compagne en colère et leur bébé mutant qui ne cesse de gargouiller. Film culte depuis sa sortie, cette œuvre déroutante inspirée de Kafka et Gogol ouvre sur des couches archaïques de la psyché.